.suite. L’évolution est stimulée par des intérêts professionnels, notamment par la volonté de chercheurs comme Edwards, d’explorer les résultats d’implantation d’ovocytes pour des femmes ménopausées. Mais un autre élément intervient aussi dans le recul progressif des barrières pour l’age féminin d’accès à ces techniques?: les femmes qui revendiquent cette forme de maternité tardive pèsent dans les décisions en raison de leur position dans la hiérarchie sociale. C’est ainsi qu’une règle plus permissive que celle de l’h?pital étudié, limitant l’accès à 43 ans, a été adoptée par la législation nationale et que même celle-ci a été mise en cause par les usagers, aboutissant, actuellement, à un vide juridique?[46] [46] L’arr234;t233; du 25?janvier 2000, qui limitait, entre autres,...doudoune ralph lauren pas cher
suite. Ainsi, l’influence conjointe de la position sociale de certaines femmes et de fractions du corps médical aboutit à une contestation du calendrier de la maternité dont on peut se demander si elle reflète des aménagements pour les femmes les plus dotées socialement ou si elle ouvre la voie à d’autres figures de femmes.37 Enfin, une troisième situation a trait au don de gamètes dans un contexte homosexuel et illustre la plasticité des montages sociaux en réponse à une mobilisation collective. Il s’agit de la situation de co-maternité au Québec résultant de la loi 84 adoptée en 2002?[47] [47] Marie-Blanche Tahon, «?Égalit233; des sexes, 233;galit233;...suite.longchamp pliage pas cherL’une des dispositions de cette loi, qui porte sur l’union civile et de nouvelles règles de filiation, a trait à l’inscription de deux mères sur le certificat de naissance d’un enfant dès lors qu’il a été con?u à la suite d’une insémination artificielle d’une mère vivant en union civile avec une autre femme. L’argument mis en avant par les associations de défense des droits des gays et des lesbiennes est qu’il n’y a pas lieu d’instaurer une distinction entre bénéficiaires du don de sperme?: si dans un couple hétérosexuel l’homme stérile est considéré comme le père, il n’y a aucune raison que la compagne de la mère biologique dans un couple homosexuel ne soit pas considérée de fa?on symétrique comme mère. C’est ainsi la revendication d’égalité entre couples hétérosexuels et couples de lesbiennes qui a été reconnue par le législateur québécois. Ce point de vue pourrait demain être mis en avant par les couples d’hommes homosexuels.ANNEXE / GLOSSAIRE38 CECOS (Centre d’étude et de conservation du sperme)?: sigle choisi par la structure fran?aise la plus importante, gérant le recueil, la conservation et l’attribution du sperme, pour désigner chacun des centres régionaux rattachés à la fédération (environ une vingtaine de centres).39 FIV (fécondation in vitro)?: artifice technique consistant à associer, en laboratoire, ovule et spermatozo?des et à concevoir ainsi un ?uf fécondé hors du corps de la femme. Le sigle FIV, correspondant à la phase biologique de la FIVETE, est souvent utilisé, par abus de langage, pour désigner l’ensemble du protocole médical de FIVETE.trench burberry femme pas cher